Où manger ?

Cuisine, gastronomie et boissons Sénégal

Cuisine

Ce n’est pas le choix qui manque. Cela va de la dibiterie, où l’on consomme le mouton grillé essentiellement (très bon marché et copieux), au restaurant gastronomique (en général européen et surtout implanté dans les villes principales ou les endroits touristiques), en passant par les petits restos sénégalais, libanais (pour le chawarma en sandwich ou sur assiette, les falafels – boulettes de fèves – et autres spécialités pas chères du tout), franco-sénégalais, italiens, asiatiques…

Quelques spécialités sénégalaises

– Thiéboudienne (tiebou dien ou ceebu jën) : plat national, appelé aussi « riz au poisson », accompagné de légumes. Se consomme traditionnellement au déjeuner. Le tiebou yapp est servi avec de la viande à la place du poisson.
– Yassa (yaasa) au poisson : thiof, ou mulet, mariné dans du jus de citron avec une bonne quantité d’oignons émincés, du piment, du sel, du poivre, puis grillé et ensuite mijoté avec la marinade (saveur légèrement acidulée). Cette préparation d’origine casamançaise est servie avec du riz.
– Yassa (yaasa) au poulet : même principe que le yassa au poisson, toujours accompagné de riz.
– Maffé (maafe) : viande de bœuf ou poulet avec de la pâte d’arachides, des tomates et du riz (ou le niébé, haricots locaux). Attention, ça peut parfois être un peu lourd à digérer.
– Thiou (cru) aux crevettes : crevettes à la sauce tomate, avec du riz bien sûr.
– Thiof (coof) : poisson très commun au Sénégal (de la famille du mérou), servi braisé le plus souvent.
– Soupe kandia (suppu kànja) : riz avec un mélange de feuilles, de poisson séché, de viande hachée, d’huile de palme et de gombos (d’où l’aspect visqueux).
– Caldou (kaldu) : poisson cuit à l’eau, accommodé avec du riz blanc et une sauce blanche.
– Beignets de poisson (pastel), beignets de mil (beñe dugub) : on en trouve partout. Ils comblent les petits creux.
– Lakh (laax) : c’est une bouillie de mil et de lait caillé, que l’on consomme à la Korité, la grande fête de clôture du ramadan.
– Ngallax : mélange de pâte d’arachides, de pain de singe et de mil.

– Poisson farci à la saint-louisienne : le mulet que l’on vide et écaille ne doit conserver que la tête et la peau. Après avoir haché la chair avec de la mie de pain, du poivre, du piment, de l’ail, de l’oignon et du persil, on remplit la bête de cette farce. On recoud et on passe au four ou on le cuit au court-bouillon.

– Le bouillon cube : c’est le secret des cuisinières africaines. On retrouve ce concentré d’aromates, épices et lauriers dans la plupart des recettes traditionnelles. Cet ingrédient bon marché est devenu indispensable dans pratiquement toute l’Afrique de l’Ouest. On sait moins que le cube Maggi est une invention suisse et est fabriqué par Nestlé.

wadem
Restaurants

Restaurant

Fermé
(aucun avis)
$100,000
wadem
Restaurants

GALAXIE

(aucun avis)
wadem
Restaurants

AERODROME DE SALY

Fermé
(aucun avis)
wadem
Restaurants

LA CABANE DU PÊCHEUR

Fermé
(aucun avis)
$$